Chevreuils et champignons à Anticosti

Chevreuils et champignons à Anticosti

Classé dans : Général | 2
par Jacques Landry

Dans la cour du restaurant chez Mario à Port-Menier, Ile-d’Anticosti, un chevreuil vient manger dans les mains d’un groupe de mycologues qui lui offrent des champignons cueillis la veille. Le cervidé mange avidement une russule, un lactaire (Lactarius deterrimus), un Sarcodon et un hypogé. Il semble particulièrement raffoler d’un Polypore tomenteux (Onnia tomentosa). Par contre, il rejette instinctivement un entolome, lequel est probablement toxique.

 

 

Lancez le vidéo et cliquez sur le petit symbole en bas à droite du film pour visionner en plein écran.

 

Plusieurs espèces d’animaux mangent des champignons.

Plusieurs espèces d’animaux mangent des champignons. Parmi ceux-ci on compte de gros cervidés comme le chevreuil, l’orignal ou le caribou, mais aussi des petits animaux comme les écureuils. Des oiseaux, des tortues et bien sûr des insectes en font aussi leur nourriture. Pour plusieurs d’entre eux, les champignons représentent une partie importante de leur diète.

Dans le cas des cervidés, les champignons peuvent représenter la majorité de leur diète, dépendamment de la saison et de leur disponibilité. Pour ces herbivores, les champignons sont aliments très nutritifs et essentiels, du moins d’une façon sporadique. On pense que la diète fongique des caribous représente 10-25%, peut-être 45% de leur diète avec des pointes au-dessus de 80% dans des cas particuliers. Plusieurs auteurs croient que les champignons seraient un des mets préféré des chevreuils, orignaux et caribous, si bien que ceux-ci ne les mangent pas seulement au hasard de leurs rencontres, mais les recherchent activement.

Et lesquels mangent-ils?

On connaît peu les espèces précises mangées par les cervidés, cependant un grand nombre de genres ont été rapportés. Ainsi dans le cas du chevreuil la littérature mentionne qu’ils mangent à peu près de tout incluant des amanites, bolets, clavaires, clitocybes, cortinaires, morilles, lactaires, lentins, polypores, et russules. Les champignons préférés des wapitis seraient certaines pézizes (Aleuria), des bolets et des russules. Quant aux caribous,  ils n’hésiteraient pas à manger à peu près toutes les sortes de champignons dont des bolets, coprins, lactaires, vesse-de-loup, morilles et russules, en plus des lichens.

IMG_4492

Importance dans leur diète.

Les champignons sont des aliments très riches. On y retrouve 20-40% de protéines en poids à l’état sec, et autant de gras et de sucres que dans les fruits. De plus, si les champignons ne sont pas faciles à digérer pour les humains, ce n’est pas le cas pour les cervidés. Au contraire! La dégradation de la paroi cellulaire des champignons requiert des enzymes bien particuliers, des chitinases et des glucanases.  La chitine est facilement dégradée dans le rumen (la panse) des cervidés grâce à la présence de la chétinase dans les microbes résidents. Ainsi les champignons auraient une digestibilité de l’ordre de 90%, ce qui est beaucoup mieux que pour les autres aliments des cervidés.

On comprend donc qu’avec une haute valeur nutritive et une haute digestibilité, les champignons occupent une place de choix dans l’alimentation des chevreuils, particulièrement tard à l’été, où leur diète végétale ne peut procurer qu’une alimentation de maintien.

Au Québec

Au Québec, une étude réalisée en 2004 par Daigle et coll. du Service canadien de la faune ainsi que du département de Biologie de l’Université Laval, a permis d’établir qu’à l’automne, près de 30% du volume des aliments retrouvés dans la panse des cerfs étaient des champignons. À l’automne, les chevreuils mangent des feuilles diverses comme celles de de l’érable ou du bouleau, vertes ou sèches. Ils mangent également des petits fruits, mais les champignons font partie de leur mets principal. Ceci est d’autant plus important que les champignons sont, pour les cerfs, facilement digestibles et procurent beaucoup de protéines et phosphore. Les auteurs pensent même que la présence d’acide gras dans les champignons les aide à mieux digérer les feuilles sèches qu’ils mangent à la même époque. Il est souligné que les champignons se retrouvent surtout dans les forêts denses, justement où les chevreuils aiment aller pour fuir les mouches ou encore en préparation pour l’hiver.

À Anticosti

Le rôle important que jouent les champignons dans l’alimentation des chevreuils est probablement encore plus vrai à l’Ile-d’Anticosti où le chevreuil est en surpopulation et la nourriture est rare. Il n’y a plus de jeunes sapins ou de feuillus à manger sur l’ile, mais il y a des champignons en abondance, particulièrement à l’automne, où quelques bouchées d’un aliment riche en protéines et hautement digestible peut faire la différence à l’approche de l’hiver.

Bibliographie

  • Portvin, F., P. Beaupré, A. Gingras et D. Pothier. 2000. Le cerf et les sapinières de l’île d’Anticosti. Société de la Faune et des Parcs du Québec, Rapport. 35 p.
  • Inga B (2009) Reindeer ( Rangifer tarandus tarandus ) feeding on lichens and mushrooms: traditional ecological knowledge among reindeer-herding Sami in northern Sweden. Rangifer 27:93–106. doi: 10.7557/2.27.2.163
  • Daigle C, Crête M, Lesage L, et al (2004) Summer Diet of Two White-tailed Deer, Odocoileus virginianus , Populations Living at Low and High Density in Southern Québec. The Canadian Field-Naturalist 118:360–367.
  • Launchbaugh KL, Urness PJ (1992) Mushroom consumption (mycophagy) by North American cervids. The Great Basin Naturalist. doi: 10.2307/41712738
  • Crawford HS (1982) Seasonal food selection and digestibility by tame white-tailed deer in central Maine. The Journal of Wildlife Management 46:974. doi: 10.2307/3808230

2 Responses

  1. Patrick Poitras

    Fameux, cette vidéo et cet article! Merci de les partager pour notre connaissance qui s’en trouve approfondie!

  2. Yves Lamoureux

    deterrimus et non pas deterimus ;-)))

    (je l’ai lu, je lai lu, je l’ai lu…)

Laisser un commentaire