Nom de champignons (Avril 2019)

par Jacques Landry

En plus des 100 nouvelles espèces de cortinaires traitées dans le blogue précédent, 66 espèces ont été ajoutées à l’Index des champignons du Québec depuis le mois d’avril 2018. Parmi ces additions, il y a quelques cas où il s’agit d’un changement d’identité suite à une nouvelle analyse, mais dans la plupart des cas, ce sont de nouvelles découvertes. Bravo à nos découvreurs!

Ce n’est pas seulement dans le cas des cortinaires qu’il y a eu beaucoup de travail fait cette année (voir : Progrès récents sur les cortinaires) . Nos collaborateurs ont travaillé très fort et avec passion, chacun dans sa sphère d’intérêts et ont ainsi pu faire des découvertes aussi spectaculaires les unes que les autres. C’est donc 66 autres espèces, pour la plupart totalement nouvelles pour le Québec, qui ont été ajoutées. De ce nombre, notons en particulier l’ajout de 23 nouveaux myxomycètes, lesquels exigent dans tous les cas un travail de terrain et de microscopie minutieux.

Merci à tous les mycologues qui contribuent à la qualité exceptionnelle de notre site et au maintien d’une liste complète et à jour de tous les macromycètes et myxomycètes du Québec.


Image à la une : Arcyodes incarnata / Arcyode incarnate.  Récolteur : Jules Cimon; identification et texte descriptif : Roland Labbé; étude microscopique et microphotographie : Jacqueline Labrecque.

Espèces ajoutées à l’index et/ou nouvellement illustrées depuis le 17 avril 2018

Dans la liste des espèces ajoutées, un clic sur le nom de l’espèce vous dirigera vers la page Mycoquébec de cette espèce. De là, vous êtes invités à vous rendre vers la page Flickr de ces photos en cliquant sur le lien qui se trouve dans le coin supérieur droit des photos. Un clic sur l’icône microscope , lorsque disponible, vous mène vers les montages de la microscopie.

Avril 2018 (17 et +)

Mai 2018

Juin 2018

 Juillet 2018

Août 2018

Septembre 2018

Octobre 2018

Novembre 2018

Décembre 2018

Janvier 2019

Février 2019

Jusqu’au 14 mars 2019

Changement de nom de genre

Hygrophorus rainierensis ⇒ Cuphophyllus rainierensis

Camarophyllus recurvatus ⇒ Cuphophyllus recurvatus

Hygrocybe roseascens ⇒ Cuphophyllus roseascens 

Hygrophorus tahquamenonensis ⇒ Hygrocybe tahquamenonensis

Renée Lebeuf, Index Fungorum 359: 1 (2018) 

Coprinus silvaticus Coprinellus silvaticus

Krieglsteiner & GminderDie Großpilze Baden-Württembergs (Stuttgart) 5: 650 (2010)

Polyporus craterellus Bresadolia craterella

Serge Audet [= ‘craterellus‘], Index Fungorum 311: 1 (2016)

Tremella foliacea Phaeotremella foliacea

Wedin, J.C. Zamora & MillanesMycosphere 7(3): 296 (2016)

Autres changements

Amanita amerifulva redevient Amanita fulva : L’analyse de quelques séquences ITS de nos ‘fulva’ indique que celles-ci ne se distinguent pas de l’espèce européenne.

Amanita amerirubescens var. alba redevient Amanita rubescens var. alba. Le nom avait été changé par erreur, car il n’y a aucune raison de croire qu’il ne s’agit pas du taxon dont le type provient de la Caroline.

Amanita rhacopus et A. variicolor  sont publiées et perdent leur désignation « nom. prov. »

Cortinarius flexipes var. flabellus est replacé au rang d’espèce et devient Cortinarius flabellus (Fr.) Fr.

Hygrophorus bakerensis —> Hygrophorus tennesseensis : ce sont deux espèces soeurs, l’analyse phylogénétique nous conduit plutôt à ‘tennesseensis’

Gloioxanthomyces nitida devient G. nitidus : Correction d’une erreur.

Russula acetolens changé pour Russula vitellina. Considéré comme synonyme par Sarnari :
SARNARI, M., 2005. «Monographia illustrata del genere Russula in Europa.» Tome 2. Associazione Mycologici Bresadola, Trento.

Russula veluticeps Y. Lamoureux nom. prov. , ré-identifiée R. cystidiosa

Tulostoma campestre = T. campestre a été enlevé de l’index. On ne possède de pas de photo de cette espèce au Québec et on n’arrive pas à déterminer qui l’aurait trouvé au Québec.

Tulostoma brumale a été ajouté à l’index. La séquence ITS de l’une des collections d’Herman Lambert identifiée T. simulans indique clairement son appartenance au clade T. brumale.


Et il y en a sans doute d’autres… Je suis loin d’être certain que tous les changements ont été notés.

Bonne saison 2019!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

  1. Nous sommes privilégiés d’avoir une équipe comme la vôtre au Québec. Continuer votre bon travail!