Ça se mange?

La témérité à identifier un champignon pour la bouffe

par Tim Jones

Traduction de Can I eat it? Can I eat it? Can I eat it? 1 adapté par Guy Fortin et Johanne Paquin avec l’aimable autorisation de Tim Jones


Récemment, sur un forum Facebook dédié à la mycologie, quelqu’un demandait, « Lorsque vous publiez une photo de champignon, pourriez-vous s’il vous plait, dire si on peut le manger ou s’il est toxique? »

Sur Facebook et lors des excursions, c’est souvent la première, et parfois, la seule question que plusieurs posent.

Mais ce n’est pas aussi simple. La question suppose qu’on veut savoir si le spécimen de la photo est comestible ou toxique, et cela, sans incertitude. Et pourtant, en réalité, la plupart des champignons ne sont ni comestibles ni toxiques.

Chacun mange ce qu’il décide de manger et tient pour acquis que la laitue qu’il achète à l’épicerie est comestible, elle peut pourtant être contaminée! Méfiez-vous! J’adore les mélanges montagnards, mais les amandes et les noix de cajou peuvent provoquer un choc anaphylactique chez quelqu’un d’allergique. Si vous êtes allergiques, méfiez-vous aussi pendant que je mange ma barre tendre! Et bien sûr, on ne parle pas des goûts personnels. Parfois, même le plus intrépide goûteur, dédaigne des aliments que tout le monde aime, comme les plats très épicés, les abats ou le fromage Stilton (ou un bon Roquefort! NdT). Lire la suite

Le latin, ça veut dire quelque chose?




Petit lexique des couleurs en latin à l’usage du mycologue amateur

par Guy Fortin et Johanne Paquin,

Plusieurs champignons portent un nom dérivé du latin, parfois du grec, décrivant leur couleur. Connaître la signification de ces mots peut être utile lorsque vient le temps d’identifier un champignon. Ainsi, le préfixe ou suffixe aure signifie doré et on peut être presque certain que : Arachnopeziza aurelia, Ramaria aurea et Suillus subaureus seront de couleur jaune ou d’une couleur qui tire vers le jaune, ou qu’ils seront partiellement jaune. Lire la suite