Charles-André Chamberland, un pilier de la mycologie à Québec.

Charles-André Chamberland, un pilier de la mycologie à Québec.

Classé dans : Nos bâtisseurs | 5

Nous apprenons avec regret le décès de Charlie, survenu le 4 septembre 2014. Revoici l’article publié suite à notre visite du 29 juin dernier.

IMG_1973 - Version 2
Le 29 juin dernier, Charles-André Chamberland (91 ans) recevait chez lui à St-Lambert de Lauzon Hélène Bouchard, Michel Roux, Jacques Landry et Roland Labbé.  Après une randonnée dans un boisé du rang St-Aimé, le groupe se réunissait sur la terrasse de la résidence de Charlie pour analyser la récolte en compagnie de ses deux amis de longue date, Renaldo Somenzi (90 ans) et Simone Pidoux (92 ans).  


Par Roland Labbé

Photo prise en 1957 au Ruisseau à l'Eau Chaude, St-Léon de Standon
Photo à la Une : Charlie en 1957 au Ruisseau à l’Eau Chaude, St-Léon de Standon en compagnie de ses deux amis Renaldo Somenzi et Simone Pidoux, tous deux présents lors de la visite chez Charlie.

Charlie a au-delà de 90 ans. Il est membre du Cercle des mycologues amateurs de Québec (CMAQ) depuis septembre 1957, la même année où il posait pour la photo à la Une en compagnie de ses deux amis, Renaldo Somenzi et Simone Pidoux. Cela fait 57 ans cette année qu’il fait partie du CMAQ.

Il en a été trésorier pendant 16 ans, président 2 ans et conférencier pendant 10 ans.

Charlie a donné des cours en mycologie à l’Université Laval sur les ascomycètes, les amanites, les bolets et les Tricholomataceae.

Une des grandes distinctions qu’il a reçue est celle du Mycète d’or, attribuée seulement aux membres qui ont eu une très grande influence sur le développement et le rayonnement du CMAQ.


 

Document audio : Charlie décrit son premier contact avec René Pomerleau et son adhésion au CMAQ en 1957

Charlie a été un contemporain du Dr René Pomerleau, grand phytopathologiste qui a écrit la célèbre ‘’ Flore des champignons au Québec ‘’ en 1980.

 


 

IMG_1980 - Version 2
Simone et Renaldo étaient à cette époque plus intéressés par la mycophagie que la mycologie. Ils nous parlent volontiers de leurs cueillettes de cèpes, de chanterelles et de morilles.

Sa formation de base est bijoutier artisan, spécialisé dans la fabrication et la réparation de bijoux. Il a exercé ce métier de père en fils dans une des bijouteries les plus connues de Québec, Birks.

La plus grande joie de Charlie a été de travailler pendant 17 années comme technicien de laboratoire de recherche en mycologie à la Faculté d’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, pour le chercheur et professeur émérite, Dr György Mikløs Ola’h. Ce dernier était un spécialiste mondial de la morphologie, la physiologie et la biologie des champignons . En 1967, il décrivit le Psilocybe quebecensis (1,2), une espèce redécouverte en 2014 par Jacqueline Labrecque et publiée sur Mycoquébec.

Charlie a été grandement apprécié auprès de ses nombreux élèves qui ont reconnu en lui un des meilleurs techniciens en mycologie de laboratoire de l’époque. Plusieurs de ceux-ci ont excellé par la suite dans des responsabilités au CMAQ. Tous les travaux de laboratoire que Charlie élaborait étaient fondés sur la recherche en mycologie. Il a participé à l’élaboration du  livre « Le Genre Panaeolus, essai taxinomique et physiologique » (3) de György Mikløs Ola’h, en 1969. Sa contribution a porté surtout sur l’étude statistique des spores des espèces du genre Panaeolus et de leurs photographies, genre lamellé peu connu à l’époque.  

Roland présente un champignon à Charles-André
Roland présente un champignon à Charles-André

Au CMAQ, Charlie s’est fait remarquer par ses interventions dans l’identification des champignons. Pour lui, il n’y avait pas limite à aider un membre qui désirait en savoir plus. Nous avons été nombreux à profiter de son enseignement et de ses précieux conseils. Nous le traitions un peu comme notre mentor.

IMG_1966
Charlie tient fièrement une Rhodocollybia maculata

Charlie a toujours été un mordu et un féru de la nature, chasse, pêche et trappage surtout. Il est un autodidacte non seulement en mycologie, mais en entomologie, lichénologie, arachnologie et autres. C’est un plaisir de l’entendre nous parler de ses passions, mais encore plus de le côtoyer de haut de ses quatre-vingt-dix ans, un jeune nonagénaire, avant qu’il lève les feutres, comme il se décrit.

IMG_1967 - Version 2

 

Merci Charlie, de votre grand cœur, de votre passion contagieuse et de votre courage. Nous nous ennuyons de vous lors de nos sorties mycologiques et ce sera ainsi pour longtemps.

 

 

 

 

Photos et mise en page : Jacques Landry.

  1. Ola’h, G.M., Heim, R., 1967. Une nouvelle espece nord-americaine de psilocybe hallucinogene. Psilocybe quebecensis. C. R. Acad. Sc. Paris D1601–D1604.
  2. Ola’h, G.M., 1967. Nouvelle espèce de la flore mycologique Canadienne. Naturaliste canadien 94, 573–587.
  3. György Mikløs Ola’h, 1969. Le Genre Panaeolus, essai taxinomique et physiologique. Éditeur Le Mans : Impr. Monnoyer

5 Responses

  1. Très intéressant

  2. Texte touchant sur ce grand amateur de la nature dont je garde un excellent souvenir.

  3. Jean Choinière

    Il y a 3 ans l’excursion prévue pour St-Lambert avait été annulée.
    Ne le sachant pas je m’y suis présenté avec seulement 2 autres membres.
    Après l’excursion, comme c’était prévu, nous nous sommes retrouvés tous les trois à la résidence de Charlie pour l’identification de quelques spécimen.
    Bien qu’il ne nous connaissait pas, il nous a accueilli chaleureusement.
    Et ce fut un grand plaisir de l’entendre nous raconter ses histoires captivantes.

  4. Beau témoignage Jean.

  5. Diane Chamberland

    Merci beaucoup pour ce beau et touchant témoignage sur mon cher papa, que je garde précieusement .
    Merci encore !

Laisser un commentaire