Un nouveau lactaire au Québec : Lactarius imperceptus

Un nouveau lactaire au Québec : Lactarius imperceptus

Classé dans : Champignon vedette | 0

 


 

Par Renée Lebeuf

André Paul et moi avons trouvé en 2005 et 2006 dans une chênaie de l’ouest de l’Île de Montréal un lactaire que nous ne connaissions pas. Les spécimens étaient vieux et ne produisaient aucun latex. Ils étaient glabres et secs et avaient une couleur brune, tirant sur le rosâtre chez certains spécimens. Quelques années plus tard, en 2011, toujours dans le même boisé, nous avons trouvé quelques spécimens en bon état du même lactaire. Le chapeau était brun pâle et un peu visqueux. Le lait était d’abord amer puis lentement âcre et ne changeait pas de couleur. Nous avons tenté de le déterminer, mais sans succès.

15843487488_b03fd1d3b8_b
Photo d’un spécimen de la collection d’une chênaie de l’ouest de l’Île de Montréal (Photo à la Une également)

 

Et puis, en août 2014, au Foray de la NEMF dans le Maine, aux États-Unis, j’ai enfin vu un grand nombre de spécimens d’un lactaire qui était identifié Lactarius imperceptus. J’ai reconnu notre lactaire, et Noah Siegel a confirmé visuellement l’identification de nos collections.

Voici une combinaison des caractères de nos quatre collections, soit trois du Québec et une du Maine :

  • Chapeau : 3,2-8 cm, d’abord convexe, puis étalé-déprimé, brun pâle à brun rosâtre, sec ou viscidule, non zoné.
  • Lames adnées à subdécurrentes, serrées, blanchâtres à chamois pâle.
  • Pied 3-7,5 x 0,6-1,4 cm, concolore au chapeau, sec, égal.
  • Lait blanc, peu abondant avec l’âge, immuable, doux, ou d’abord amer puis lentement âcre.
  • Odeur nulle ou de scléroderme.
  • Sporée blanche ou crème.
  • Habitat : sous le chêne rouge.

 

  • Spores : 6,5-8 x 6,7 µm, ornées de rares verrues et de crêtes ne formant pas de réticulum.
  • Pleurocystides : macrocystides, 45-80 x 8-11 µm, fusiformes à cylindriques.
  • Cheilocystides : 37-50 x 10-12 µm, semblables aux pleurocystides mais plus petites, fusiformes.
  • Basides : 42-50 x 9-12, tétrasporiques.
  • Pileipellis : un ixotrichoderme mince à hyphes terminales de 2-3 µm de diamètre. La gélatine est soluble dans le KOH.

 

 

16059646532_323b868e1d_b
Photo de la collection du Maine. Les principaux caractères de L. imperceptus sont son chapeau brun pâle, tirant parfois sur le rose; son lait d’abord amer puis lentement âcre, blanc à la coupe puis jaunissant lentement ou faisant jaunir une feuille de papier blanc; son odeur nulle ou de scléroderme; sa sporée blanche ou crème; et sa pousse sous les chênes.

Lactarius imperceptus a été décrit par Beardslee et Burlingham à partir de récoltes faites en Floride. Par la suite, Hesler et Smith ont considéré comme une variante nordique une espèce qu’ils trouvaient en abondance dans le Michigan sous chênes. Lactarius imperceptus est fréquent dans tout l’Est de l’Amérique du Nord sous les chênes.

L’un des caractères qui, selon Hesler et Smith, est constant chez Lactarius imperceptus est le lent jaunissement du lait, ou à tout le moins le jaunissement d’une feuille de papier blanc par le lait. Nous n’avons pas observé de jaunissement du lait ou des lames à la coupe, mais nous n’avons pas non plus fait le test du papier blanc. Nous n’y manquerons pas lors de la prochaine récolte.

Lactarius imperceptus pourrait être confondu avec Lactarius quietus var. incanus, autre espèce des chênaies, mais celle-ci a un chapeau rougeâtre, plus foncé, et une odeur agréable. Lactarius affinis est une espèce plus robuste qui pousse sous conifères. Aucune de ces deux espèces n’a un lait qui jaunit. On pourrait aussi confondre L. imperceptus avec L. chrysorrheus, mais ce dernier a une coloration plus pâle, dont un pied blanchâtre, un chapeau parfois zoné, et un lait qui vire instantanément au jaune vif à la coupe.

Il sera intéressant de comparer avec les nôtres d’autres collections qui pourraient être faites dans le Sud du Québec.

 

Référence

  • Beardslee, H. C. et Burlingham G.S. Interesting species of Lactarius from Florida, Mycologia 1940;32(5):575-586.
  • Bessette, A. E., Harris, D.B. et Bessette A.R. Milk mushrooms of North America, Syracuse University Press, Syracuse, New York.
  • Hesler, L. R., Alexander H. Smith, North American species of Lactarius, The University of Michigan Press, Ann Arbor.
  • Kuo, M. (mars 2011). Lactarius imperceptus. Tiré de MushroomExpert.Com Site Web : http://www.mushroomexpert.com/lactarius_imperceptus.html.

Laisser un commentaire