La vie du polypore Phaeolus schweinitzii

La vie du polypore Phaeolus schweinitzii

Classé dans : Champignon vedette | 1

par Jacques Landry

Ghislain TremblayGhislain Tremblay, un passionné de mycologie de l’Estrie, a photographié tous les quatre jours pendant plus d’un mois un des plus beaux polypores du Québec, le Polypore de Schweinitz ou Phaeolus schweinitzii. Ce champignon est un parasite, il s’attaque aux arbres vivants en s’infiltrant par des blessures à leur base ou sur leur racine et cause la carie brune.

Voici la série de photos prises par Ghislain et publiées à l’origine sur le site Facebook du CMAQ (Cercle des mycologues amateurs de Québec). Les commentaires sous les photos sont de lui.

 

JOUR 0: le 14 août 2015. Au moment où je l’ai découvert, le polypore faisait environ 10 centimètres de diamètre et avait l’aspect d’une brioche.
JOUR 4 : le 18 août. Le champignon a doublé en diamètre et fait maintenant 20 centimètre. Son aspect s’est modifié et il ressemble maintenant à une tarte aux pommes.
JOUR 8 : le 22 août. Le spécimen croit toujours à une vitesse remarquable, il fait maintenant plus de 40 centimètre de diamètre et a pris l’aspect d’une jolie fleur double.
JOUR 12 : le 26 août. Même si le diamètre est sensiblement le même que pour la photo précédente, le champignon a pris de l’expansion en hauteur et ressemble maintenant à une pile de ganodermes.

 

JOUR 16 : le 30 août. Le diamètre s’est légèrement accru. Le polypore fait environ 44 centimètres. Sa coloration a changé, il a pâli et son aspect zoné s’est accentué.
JOUR 20 : le 3 septembre. Le champignon est toujours en croissance, son diamètre est de près de 50 centimètres. Il commence à présenter des signes de vieillissement, des taches apparaissent et sa couleur devient jaunâtre.
JOUR 24 : le 7 septembre. Les traces de vieillissement s’accentuent et le diamètre est maintenant de 55 centimètres.
JOUR 28 : le 11 septembre. L’assiette de base du polypore atteint les 60 centimètres, des algues et des moisissures apparaissent.

 

 

 

JOUR 32 : le 15 septembre. La croissance semble s’être arrêtée. Le polypore a peu changé et semble être en fin de vie. La décomposition, bien que peu visible encore a commencé.

 

 

Ce qui suit a été ajouté après la publication originale de ce blogue.

 

Jour 74 : le 27 octobre. L’aspect n’a à peu près pas changé sauf que le polypore est un peu plus brun alors qu’il avait encore des reflets violacés en septembre. Il passera sans doute l’hiver dans cet état. Prochaine photo au printemps.

 

 

Photo de Ghislain Tremblay.
Six mois plus tard (12 mai), après un dur hiver sous la neige. Il est encore presqu’intacte

 

One Response

  1. Renée Lebeuf

    Bravo pour cette belle démonstration. Les changements sont spectaculaires compte tenu du temps de développement.

Laisser un commentaire