De Carl Linnæus à Carl von Linné, jusqu’au nom des champignons

De Carl Linnæus à Carl von Linné, jusqu’au nom des champignons

Classé dans : Général | 0

.


par Guy Fortin et Johanne Paquin

Carl von Linné (Encadré 1) est bien connu. Ce célèbre naturaliste suédois est né en 1707. Il est passé à l’histoire surtout pour ses travaux sur le classement des animaux et des plantes. Il a mis au point un système de nomenclature binominale permettant de nommer toutes les espèces animales et végétales à l’aide de deux noms latins, le binôme ou binom.

Le binôme linnéen

Le binôme forme le nom de l’espèce et s’écrit en italique et en minuscule sauf pour la première lettre du nom de genre qui est en majuscule.

Le premier terme du binôme est le nom de genre : il est traité comme un sujet et s’accorde au singulier. Le deuxième terme est le nom de l’espèce ou épithète. C’est un nom ou un adjectif qui s’accorde en genre avec le sujet.

 

Encadré 1. Le nom de Carl von Linné

En réalité, il ne s’appelait pas Linné, mais bien Linnæus, Carl Linnæus Nilsson. En effet, à cette époque, plusieurs Suédois ne possédaient pas de nom de famille, ils ajoutaient à leur nom de baptême, le nom de leur père suivi du suffixe –son (fils) ou –dotter (fille). Ils devaient cependant se donner un nom de famille lorsqu’ils entraient à l’université ou dans l’administration.

Sans titre

Le père de Linné s’appelait Nils Ingemarsson, Nils fils de Ingemars. Lorsque celui-ci dut prendre un nom de famille, il choisit « Linnæus » en souvenir d’un remarquable tilleul qui se trouvait sur la propriété familiale. Cette propriété s’appelait Linnegård à cause de la présence de ce tilleul (linden tree, tilleul).

Linné, fils de Nils Linnæus Ingemarsson s’appelait donc Carl Linnæus Nilsson, ce qui n’est pas une latinisation savante de Linné, mais son véritable nom.

Plus tard, lorsque Carl Linnæus Nilsson fut ennobli, il choisit le nom de Carl von Linné (von étant la particule de noblesse comme le de en français).

 

En mycologie l’utilisation des noms latins permet d’éviter les noms vernaculaires et de retrouver un champignon quelconque, peu importe la langue du document de référence utilisé.

Extrait de la page sur Amanita virosa (p 88) du livre : おいしいきのこ毒きのこハンディ図鑑 (Champignons comestibles, champignons toxiques) (2016) Daisaku Kōichi, Fukiharu Toshimitsu et Fukiharu Kimiko, Shufunotomo, Tokyo, pp 288

Les noms latins des champignons ne sont pas attribués au hasard. Ils peuvent être donnés en l’honneur d’une personne, en référence à un endroit ou un habitat, ou à une caractéristique particulière du champignon, etc.

La langue française est une langue dérivée du latin et il nous est, en général, assez facile de comprendre le sens d’un mot, d’un préfixe ou d’un suffixe latin ou même grec puisque plusieurs mots latins trouvent leur origine dans le grec ancien. Une liste de suffixes latins ou grecs utilisés pour former les noms latins des champignons se trouve dans l’encadré 2 au bas de la page.

Voici quelques champignons dont les racines latines ou grecques sont détaillées.

Une interprétation personnelle en français, parfois humoristique, de ce nom est aussi donnée.

 

Albatrellus ovinus / Polypore des brebis

Le champignon blanchâtre des brebis

 

  • albatus : vêtu de blanc
  • -ellus : diminutif
  • ovinus : des brebis
1520743404_552272031b_z
Albatrellus ovinus / Polypore des brebis. ©Herman Lambert

 

 

Amylocystis lapponica / Polypore de Laponie

Le petit sac amidonné de Laponie

  • amylum : amidon, empois
  • cystis : creux, bourse, vessie, petit sac
  • lappon- : laponie
  • -ica : relatif à, qui appartient à
2233117445_2e38e1932b_z
Amylocystis lapponica / Polypore de Laponie ©Otto Loesel

 

 

 

Caloboletus roseipes / Bolet à pied rose

Le beau bolet au pied rose

 

  • calo- : beau
  • -boletus : bolet
  • roseus : rosé, rose, vermeil, de rose, garni de roses
  • -pes : pied
2905546027_efe94299d0_z
Caloboletus roseipes / Bolet à pied rose. ©Renée Lebeuf

 

 

Catathelasma ventricosum / Armillaire ventru

Le ventru aux lames décurrentes

  • cata- : de, en dessous
  • thelasma : allaiter. Une hypothèse veut que les lames décurrentes prennent la forme d’un mamelon pendant l’allaitement. Une autre hypothèse suggère que katatheo qui signifie « courir vers le bas » rappelle que les lames sont très décurrentes.
  • ventri- : ventre
  • -osum : plénitude, abondance, degré de développement
  • ventricosum : ventru, enflé, renflé

 

8126277618_86841f5465_z
Catathelasma ventricosum / Armillaire ventru. ©Fernand Therrien

 

 

 

Cerocorticium roseolum / Corticie rosâtre

L’écorce cireuse et rosâtre

  • cera : cire
  • cortex : cortex, liège, enveloppe, écorce
  • -ium : relatif à, caractéristique de, ressemblant à
  • roseus : comme une rose, de la couleur rose
  • -olum : diminutif, moins que, parfois

3016361191_11267aa785_z
Cerocorticium roseolum / Corticie rosâtre. ©Jules Cimon

 

 

Chlorociboria aeruginascens / Pézize verdissante

La coupe verdâtre presque vert-de-gris

  • chloro– : jaune-vert
  • ciborium : coupe, ciboire
  • aeruginosus : vert de gris
  • -escens : devenant, presque
  • aeruginascens : tournant au vert-de-gris

 

Chlorociboria aeruginascens / Pézize verdissante. ©Guy Fortin
Chlorociboria aeruginascens / Pézize verdissante. ©Guy Fortin

 

 

Bulgaria inquinans / Pézize noircie

Le sac de cuir salissant

  • bulga : bourse en cuir, petit sac
  • -aria : appartenant à, relatif à, qui possède
  • inquino : salir, souiller, souillure
  • -ans : implique une action (participe présent)
  • inquinans : salissant, souillant, tachant, brunissant (ce champignon salirait les doigts)

 

2741848927_41e2930ff6_z
Bulgaria inquinans / Pézize noircie. ©Renée Lebeuf

 

 

Chromosera cyanophylla / Collybie à lames bleues

Le champignon coloré de Moser aux lames bleu foncé

  • chroma : teint, hâle; du grec couleur
  • mosera : en l’honneur de Meinhard Michael Moser (1924 – 2002) mycologue autrichien
  • cyano– : bleu foncé
  • -phylla : feuille, lame

 

Chromosera cyanophylla / Collybie à lames bleues. ©Yves Lamoureux

Calvatia cyathiformis / Vesse-de-loup cupuliforme

Le glabre cupuliforme

  • calvatus : chauve, glabre
  • -ia : relatif à, caractéristique de, ressemblant à
  • cyathus : coupe
  • -formis : genre, ressemblant, formé
Calvatia cyathiformis / Vesse-de-loup cupuliforme ©Jules Cimon
Calvatia cyathiformis / Vesse-de-loup cupuliforme ©Jules Cimon

Fayodia campanella / Mycène en clochette

La clochette de Fayod

  • fayodia : genre créé par Robert Kühner en 1930 en hommage au mycologue suisse Victor Fayod
  • campana : cloche
  • -ella : diminutif
  • campanella : petite cloche, clochette, qui ressemble à une petite cloche
Fayodia campanella / Mycène en clochette ©Renée Lebeuf
Fayodia campanella / Mycène en clochette ©Renée Lebeuf

Bolbitius glatfelteri / Bolbitie de Glatfelter

Le champignon de Glatfelter qui pousse sur le fumier

  • bolbiton : bouse de ruminant
  • -ius : relatif à
  • glatfelteri : du mycologue amateur américain Noah Miller Glatfelter (1837 – 1911)
Bolbitius glatfelteri / Bolbitie de Glatfelter ©Renée Lebeuf
Bolbitius glatfelteri / Bolbitie de Glatfelter ©Renée Lebeuf

Guepinia helvelloides / Guépinie en helvelle

Le petit légume de Guépin

  • guepinia : en l’honneur du mycologue français Jean-Pierre Guépin (1779–1858)
  • helvella : petit légume
  • -oides : qui ressemble à, semblable à
Guepinia helvelloides / Guépinie en helvelle ©Herman Lambert
Guepinia helvelloides / Guépinie en helvelle ©Herman Lambert

Otidea onotica / Oreille de lièvre

L’oreille de l’âne

  • oto– : oreille, comme une oreille
  • -ea : relatif à, pareil à
  • otidea : l’oreille, en forme d’oreille
  • ono– : âne
  • -ica : relatif à, qui appartient à

 

Otidea onotica / Oreille de lièvre ©Jean Choinière

 

 

Quelques-uns des nombreux livres et sites internet dédiés à la myconymie peuvent être trouvés à la section Bibiographie au bas de la page.

 

Encadré 1. Suffixes latins et grecs utilisés pour former les noms latins des champignons

  • ad : à, près de, vers
  • ale, –alis : voir –aris
  • ans : qui implique une action (participe présent)
  • anus, –ana, –anum : relatif à, caractéristique de
  • aris, –are : appartenant à, relatif à, caractéristique de
  • arius, –aria, –arium : appartenant à, relatif à, qui possède
  • atus, –ataiatum : qui possède, qui ressemble à, relatif à
  • aurius, –auria, –aurium : capable de
  • bolus, –a, –um : lancer, projeter; du grec ancien -βόλος (-bolos); coup, jet, envoi
  • carpus : fruit, qui porte des fruits; du grec ancien -καρπός (-karpos); fruit
  • cephalus : tête; du grec ancien -κέφαλος (-kephalos); tête
  • ceps : tête
  • colus, –cola, –colum : habitant, qui habite
  • ellus, –ella, –ellum : diminutif, variante de -ulus
  • ensis, –ense : indique l’origine ou l’endroit
  • escens, –escis, –esce : devenant, presque
  • eus, –ea, –eum: relatif à, pareil à, fait de, possédé par; du grec ancien –ευς (-eus)
  • fer, –ferus, –fera, –ferum : qui porte, qui transporte, qui produit
  • fidus : divisé
  • formis, –e : une sorte de, un genre de, ressemblant à, en forme de
  • genus, –gena, -genum : né de, qui origine de; du grec ancien -γενναν (-gennan); engendrer
  • gero, -geris, -gerere : accomplir, gérer, porter, qui porte
  • -icus, -ica, -icum: relatif à, qui appartient à; du grec ancien –ικός (-ikos); qui est propre à
  • -ides : qui ressemble à, similaire à; du grec ancien -ιδέα (-idea); forme, aspect
  • -idus, -ida, -idum : qui ressemble à, qui devient, presque, indique un état, une action en progrès
  • -ilis, -ile : capable de, avec la propriété de
  • -illus, -illa, -illum : diminutif
  • -imus, -ima, -imum : superlatif
  • -inus, -ina, -inum: relatif à, qui ressemble, diminutif; du grec ancien –ινος (-inos); de, relatif à
  • -itas : voir itius
  • -ites, -itis : ressemblant beaucoup, ayant, relatif à; du grec ancien –ίτης ‎(-ítès); qui appartient à
  • -itius, -itia, -itium : qui a la qualité ou la couleur de, semblable à, qui implique une action
  • -ius, -ia, -ium : relatif à, caractéristique de, ressemblant à, parfois un diminutif
  • -loma : bord, marge, frange, voile; du grec -λωμα (-loma); frange, bordure
  • -ocis : hâtif, rapide, prompt, agile
  • -odes : voir oides
  • -oides, -oideus, -oideum : qui ressemble à, comme; du grec ancien –οειδής (-oeidès); comme
  • -olens : odeur, sentir, avoir une odeur
  • -olus, -ola, -olum : diminutif, moins que, parfois
  • -opsis : qui ressemble, similaire, apparence; du grec ancien -δψις (-opsis); aspect, apparence
  • -osma : odeur, qui sent, qui a une odeur; du grec ancien -οσμή (-osmè); odeur, odorat
  • -osus, -osa, -osum : plénitude, abondance, degré de développement
  • -pes, -pedis : pied, patte, serre, base
  • -phan : visible, apparent, ouvert; du grec ancien -φανερός (-phaneros); visible, apparent
  • -philus : qui aime, aimant; du grec ancien -φιλέω (-phileo); aimer, amitié, amour
  • -phorus,a, -um: qui porte; du grec ancien -φορός (-phoros); qui pousse, qui porte en avant
  • -phyllus: relatif aux feuilles, feuillu; du grec ancien -φυλλον (-phyllon); feuille
  • -pus : pied, avec un pied; du grec ancien –πους (-pous); pied
  • -sporus, a, um : semence, graine, spore; du grec ancien -σπόρος (-sporos); ensemencement, semence
  • -ulus, -ula, -ulum : diminutif
  • -um : terminaison neutre commune
  • -uro, -ure, -uris : queue, avec une queue; du grec ancien -ουρά (-oura); queue des animaux
  • -urus, -ura ; implique une action ou un résultat, relatif à
  • -us : terminaison masculine commune
  • -utus, -uta, -utum : qui possède, pourvu de, indique la possession

Bibliographie 

(cliquez sur le lien : 🔗 )
  • Historique du nom de Linné par Jacques Melot  🔗
  • Carl von Linné expliqué aux enfants : 🔗
  • Carolus Linnaeus, Biography 🔗
  • La nomenclature binomiale 🔗
  • Abrégé du dictionnaire grec français, A. Bailly, Hachette (1901)
  • Dictionnaire latin français, F. Gaffiot (1934)  🔗
  • Dictionnaire historique de la langue française, Dir. Alain Rey, Ed. Dictionnaires Le Robert, Paris, 2000
  • Dictionnaire étymologique, L. Pourret (1886) 🔗
  • W. T. Stearn, Botanical Latin,Timber press, Fourth ed. 2013,Portland, Oregon
  • D. Arora, Mushrooms Demystified, Second Ed. Ten Speed Press, 1986, Berkeley, California
  •  Préfixes et suffixes grecs ou latins employés dans la construction des mots français : 🔗
  • Liste de préfixes d’origine grecque ou latine : 🔗
  • Préfixes en latin : 🔗
  • Suffix Prefix Dictionary : 🔗
  • Étymologie de certains mots latins : 🔗
  • Étymons grecs et latins du vocabulaire scientifique français : 🔗
  • Quelques mots en latin courant-français : 🔗
  • Grand dictionnaire latin : 🔗
  • Online Etymology Dictionary : 🔗 
  • Common Latin and Greek Roots and Terms : 🔗 
  • Vocabulaire Mycologique – Bleu, Blanc, Rouge : 🔗 

 

Nos remerciements à Roland Labbé et Jacques Landry pour leur lecture critique et leurs suggestions, et à Jean Choinière, Jules Cimon, Herman Lambert, Yves Lamoureux Renée Lebeuf, Otto Loesel et Fernand Therrien pour la permission d’utiliser leurs photographies.

Laisser un commentaire